L’imposture climatique 

Au moment où  la question des changements climatiques s’invite dans nos débats électoraux, les électeurs devraient savoir que la déclaration maintes fois répétée, à l’effet qu’à peu près tous les scientifiques exigent que des actions dras-tiques soient entreprises pour stopper le réchauffe­ment climatique, n’est pas vraie.
La nécessité de réduire radicalement nos émissions de GES ne repose sur aucun fondement scientifique.
Le fait d’ailleurs que le réchauffement observé soit inférieur à celui prédit depuis 30 ans par le Groupe intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) de l’ONU, suggère que les modèles informatiques ont grandement exagéré le réchauffement pouvant résulter d’un apport supplémentaire de CO2.
Voyant l’orientation idéologique et politique que prenait le GIEC, un nouveau Groupe de scientifiques s’est formé en 2008 sous le nom de GINEC, pour Groupe International Nongouvernemental sur l’Évolution du Climat.
Le travail agrégé des scientifiques du GINEC conclut — en contradiction avec le GIEC — que les émissions anthropiques de GES  ne conduiront pas à un réchauffement planétaire dangereux, ni même à un changement climatique dommageable.
Au contraire, une augmentation de température globale de quelques degrés résultant d’une augmentation du CO2 atmosphérique ne peut qu’être bénéfique pour la vie sur Terre.
Dates et endroits où la conférence sera présentée en 2020 :

Alliance culturelle

10 211, rue Basile-Routhier, Montréal
Téléphone : (514) 382-5716

Courriel : allianceculturelle@presages.org

4 rencontres de 2h30
les jeudis de 9h30 à 12h00, 
du 12 novembreau 3 décembre 2020
 
Dates et endroits où la conférence a été présentée en 2019 :
Groupe loisirs La Relance
3235, boul. St-Martin Est, Laval
Téléphone : 450-661-4276
Courriel : info@loisirslarelance.org
3 rencontres de 2h30
les lundis de 9h30 à 12h00, 
du 23 septembre au 7 octobre 2019
UTA Couronne Nord
575, boul. Arthur-Sauvé, St-Eustache
3 rencontres de 2h30
les jeudis de 13 h 30 à 16 h00
du 17 au 31 octobre 2019